[Total : 3    Moyenne : 3.7/5]

Utilisée par voie locale sous forme d’ovule, la DHEA pourrait réduire les symptômes gênants de la ménopause comme la sécheresse vaginale et les douleurs pendant les rapports sexuels.

La DHEA a été médiatisée il y a quelques années par les travaux du Pr Etienne-Emile Baulieu qui y voyait un moyen de ralentir le vieillissement. Mais les recherches avaient donné des résultats un peu décevants. Cette hormone naturelle, précurseur des estrogènes, revient aujourd’hui sur le devant de la scène par le biais d’une étude américaine.

Cette étude dite de phase 3 (la dernière étape avant une éventuelle commercialisation du produit) montre des résultats significatifs chez des femmes ménopausées souffrant de sécheresse vaginale. Elle sera publiée en mars dans Menopause, la revue scientifique de la North American Menopause Society.

La DHEA une solution contre la sécheresse vaginale

La DHEA une solution contre la sécheresse vaginale

Une amélioration significative

480 femmes ont participé à cette étude. 325 d’entre elles ont pris quotidiennement un ovule intravaginal contenant 6,5 mg de DHEA. Les autres prenaient un placebo.

Après douze semaines, l’amélioration est significative chez les femmes traitées : moins de sécheresse vaginale, moins de douleurs pendant les rapports sexuels, une muqueuse vaginale plus épaisse, des sécrétions plus abondantes et un PH plus acide.

Les auteurs de l’étude soulignent toutefois que la DHEA a été testée sur des femmes sans antécédents de cancers hormono-dépendants touchant le sein ou l’utérus. Néanmoins, si ces ovules devaient être commercialisés un jour, ils ne devraient pas être prescrits aux femmes sans l’avis de leur gynécologue.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *