YaM eT DHEA

Dioscorea Villosa ou Igname sauvage mexicain.

Le yam, aussi connu sous le nom d’igname sauvage, est une plante médicinale réputée sur le continent américain. Il y a plusieurs milliers d’années, les Aztèques l’utilisaient déjà pour traiter de nombreux maux. Aujourd’hui, il est reconnu que les parties souterraines du yam renferment de la diosgénine. Celle-ci est un précurseur d’hormones stéroïdiennes qui est employé comme phytomodulateur hormonal, notamment pour soulager les symptômes de la ménopause.

Carte d’identité 

 

Principe actif

La diosgénine est le principe actif de la plante: cet extrait est donc plus puissant que de la poudre simple . Il sagit d’une substance proche des hormones produites naturellement, et qui facilite la fabrication de progestérone par le foie

Les bienfaits de l’igname

Lipides sanguins : Une étude réalisée chez des femmes a démontré que la consommation quotidienne de près de 400 g d’igname, pendant 30 jours, diminuait le cholestérol sanguin total, mais n’avait pas d’effet sur le cholestérol LDL et HDL7. Les chercheurs confirment que les fibres, les stérols ou l’action combinée de ces composés de l’igname diminueraient l’absorption des gras dans l’intestin.
 …Tension artérielle : Une protéine extraite de l’igname a démontré in vitro un potentiel de réduction de la tension. Chez des rats hypertendus, la consommation d’igname, tant sous forme liquide qu’en poudre, diminuerait aussi la tension artérielle.
… Troubles cognitifs : Chez l’animal, l’ingestion d’igname aurait des effets bénéfiques sur les troubles cognitifs. Grâce à ses propriétés antioxydantes, l’igname agirait sur le cerveau des souris et améliorerait leurs habiletés reliées à l’apprentissage et à la mémoire.
… Diabète : Une étude menée chez des rats a démontré que la consommation de poudre d’igname durant le repas contribuait à un meilleur contrôle des concentrations de glucose et d’insuline.
… Protection du foie et des reins : Une étude a démontré qu’un extrait d’igname crue, ajouté à la ration de rongeurs, permettait de protéger le foie et les reins contre les dommages causés par de fortes doses d’acétaminophène ou d’alcool. Une autre étude a indiqué que la poudre d’igname, administrée à des rats, permettait de protéger le foie contre la fibrose hépatique (une maladie caractérisée par la formation de plaques fibreuses au foie, pouvant mener à la cirrhose ou à l’insuffisance hépatique). Toutefois, d’autres études ont montré que des extraits d’igname pouvaient induire une fibrose rénale ou hépatique chez l’animal.
… Symptômes de la ménopause : Traditionnellement, l’igname est utilisée pour traiter certains symptômes de la ménopause.
Permet d’éviter les traitements substitutifs par les hormones de synthèse qui ont la réputation justifiée de favoriser la survenue de cancer du sein.
Permet une meilleure conservation de la masse osseuse.
Aide à la prévention des troubles cardio-vasculaires dont la fréquence augmente à cette époque de la vie.

Yam … Chez l’homme
– Accroissement du tonus sexuel et de la force musculaire.
– Permettrait d’éviter certains cancers de la prostate, ceux-ci survenant à une époque de la vie où le taux de DHEA sanguin baisse sérieusement, fait d’autant plus étonnant que la propagande des opposants impose le cancer de la prostate comme contre-indication à la prescription de la DHEA !
Yam… Chez la femme
En période d’activité génitale :
– Lutte contre la dépression liée à des problèmes hormonaux.
– Combat les dérèglements hormonaux, les kystes ovariens, les kystes des seins.
– Régularise le cycle hormonal, combat le syndrome prémenstruel, et participe à combattre tous les troubles gynécologiques

Indications : Dérèglements hormonaux en période d’activité génitale. Ménopause. « Andropause. »

Attention : Préférer le Yam avant la cinquantaine, la DHEA ensuite, mais toujours après dosage sanguin du Sulfate de DHEA montrant un déficit hormonal, et après s’être assuré de la non existence d’une contrindication légale.
Avant la cinquantaine, les enzymes étant présents, le Yam est capable de réguler les besoins hormonaux masculins ou féminins, le Yam « fermenté » (DHEA) prenant le relais lors de l’andropause ou de la ménopause.

One Reply to “YaM eT DHEA”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur :